Paiement de 2 à 4 fois disponibles avec Partial.ly Les paiements de 2 à 4 fois sont disponibles avec Partial.ly
Accueil / Beauté Naturelle / Les crèmes anti-âges sont-elles vraiment efficaces ?
Les crèmes anti-âges sont-elles vraiment efficaces ?

Les crèmes anti-âges sont-elles vraiment efficaces ?

Partie 1/2

Chaque matin, nous nous observons devant le miroir de notre salle de bain. On y croyait pas mais elles sont bien là nos premières rides. En fonction de notre  perception, nous pouvons nous en réjouir ou en souffrir. Dans tous les cas, ce sera un choix. Votre choix ! 

Moi, j’ai décidé de les aimer. Chacune d’elles car elles racontent mon histoire et surtout, la sagesse que j’apprends grâce au temps qui passe.
  1. Dans quel monde vivons-nous ?



Je ne vous apprend rien quand je vous dis que dans le monde occidental, la femme doit être toujours au top de se forme et de sa beauté, peu importe ce qui se passe dans sa vie. Nos jugements sur les autres, même en tant que femme, peuvent être très sévères. 
Depuis petite fille, on nous impose des images tellement loin de la réalité : être mince, “superwoman” et surtout garder la jeunesse éternelle.
Cette même jeunesse représentée par des modèles de 25 ans censées avoir 40 ans 😬
Comment peut-on se sentir après cela ? Nous vivons dans une société quand même bizarre ! 

2. Les anti-solutions de l'industrie cosmétique

Plus jeune, j’apprend que les rides commencent à 40 ans mais il fallait préparer sa peau dès 30 ans voire 25 ans. Même si on a pas de rides, à cet âge, l’industrie de la beauté créé un besoin avec les crèmes anti-âges ( les antirides sont pour les rides installées).
Et si tout cela était simplement une question de profits ?
Sérieusement, à 25 ans, à la fleur de l’âge, a-t-on besoin de se bourrer le visage d'acide hyaluronique, de collagène, de bidule chouette et autres joyeusetés ?
Pour l’industrie, oui. C’est leur intérêt et ils ont raison de le faire. Mais cette proposition, nous, nous pouvons la rejeter également. Tout est une question de choix. Est-ce qu’on mange de cette soupe là ? oui ou non. POINT.

Mais quand, j’y pense, il y’a quelques années, je courais les magasins et essayait de dénicher la superbe crème alors que je n’avais pas de problème particulier mais j’étais heureuse d’avoir ma super crème anti-âge. Je me tartinais la face. Ai-je vu des résultats ? Ben, non et c’est ça le plus pitoyable. Je me créais des faux problèmes parce que j’avais décidé d’écouter des personnes qui m’ont dit qu’à 25 ans, je devais préparer ma peau. Et bien sûr, je me plais à me dire que je vois des résultats. Mais que NÉNI. Aucun changement sur l’apparence de ma peau à part que j’ai testé une nouvelle crème et que mon portefeuille s’est dégraissé.

3. Pourquoi les résultats n’étaient pas bon ?

Parce que je ne trouvais pas ma peau belle au naturel. Je me sentais obligée de mettre un fond de teint. Alors, oui j’adore me maquiller mais je n’étais pas véritablement satisfaite de l’éclat de mon teint. Il me fallait ajouter le fond de teint liquide et la poudre pour matifier et faire croire que c’était mon teint naturel. Mais entre vous et moi, le soir, au démaquillage, je vois bien que c’est un leurre. Je suis face à mon miroir et le teint que j’aperçois n’est pas aussi magnifique ou lumineux. Mais le lendemain, je recommençais.

Mais un jour, suite à une allergie à mon énième crème, j’ai une prise de conscience. Déjà sur la qualité des ingrédients et ensuite, sur leur effets toxiques sur ma peau. 

Cette prise de conscience m’a emmené dans un monde tout nouveau mais avant, je vous raconte comment j’ai compris que la crème visage était une arnaque monumentale.

4. Quelle est sa composition ?

Son ingrédient principal ? 
De l’eau et cela peut représenter jusqu’à 80-90% de la formule 😱. 

Cela fait quand même beaucoup et oui, effectivement, il y’a des actifs plus ou moins intéressant mais quand même. De plus, il faut des conservateurs pour limiter la prolifération des bactéries et ces derniers peuvent poser polémiques. En effet, certains sont perturbateurs endocriniens (PE). Ce sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à notre organisme. Concrètement, cela veut dire quoi ?

Ces PE imitent nos hormones, hors ce sont ces dernières qui contrôlent nos organes vitaux. Grosso modo,  avec leur imitation, c’est comme demander à notre corps d’aller à Montréal et à Paris en même temps. Le corps ne peut comprendre ce message et de là, pourraient survenir des anomalies comme certains cancers entre autres.

Malgré les études toujours contradictoires, il y aurait un lien entre les PE et la baisse de la qualité du sperme, anomalie de la fonction de reproduction, certains cancers hormono-dépendants. Ce ne sont pas des petites affaires. Alors les cosmétiques seuls ne sont pas mis en cause mais ils sont aussi important que l’alimentation et l’eau. Bref, ce sont des choses qu’on a pas envie de mettre dans son corps, n’est-ce pas ?

Une crème est toujours composée d’eau, de corps gras et d’un émulsifiant pour lier les 2. Les corps gras peuvent être des huiles végétales ou des dérivés de pétrole. Dans les bios, nous pouvons trouver des huiles végétales précieuses mais ce n'est pas une obligation. En effet, vous pouvez également y trouver des huiles hydrogénées ou estérifiées. C'est-à-dire, qu'elles sont mélangées à de l'hydrogène ou de l’alcool pour donner un soi disant "effet plus soyeux". Je pense surtout que cela permet de réduire le coût de production si vous voyez ce que je veux dire. Lorsqu’on a des huiles de qualité (première pression, à froid et bio), on ne les gâche pas avec de l’alcool. Vous en conviendrez ?

Ce sont donc, par logique, des huiles végétales de moins bonnes qualités mais cela reste mon avis et ce que je veux ici, c’est ouvrir à la réflexion.

Donc, je reviens à ma crème. Elle contient toutes ces choses. Mais me direz-vous, moi je consomme uniquement du bio. Je vous dirai : grand bien vous en fasse mais attention quand même. L’agriculture biologique dans l’alimentation n’est pas la même que dans les cosmétiques. D’ailleurs, pensez-vous qu’une crème bio est bio à 100% ? Jamais. Pourquoi, parce que l’eau n’est jamais bio et comme c’est l’ingrédient principal de la crème… Lisez toujours vos étiquettes, mesdames. Ne rester pas uniquement sur le packaging avec le logo bio ou la couleur verte de la nature. Les différents cahiers des charges n’ont pas les mêmes exigences. Les labels allemands sont plus exigeants mais permettent l’utilisation d’alcool qui peut être irritant. Chaque label a son lot de positif et de négatif. Ainsi va la vie !

Ensuite, certains soins contiennent du silicone et cela à un effet occlusif. Il ne laisse pas la peau respirer mais surtout, il crée cette illusion que la peau est hydratée ou nourrie. Faux. Une fois la crème appliquer sur la peau, l’eau reste enfermée par la couche de silicone. Mais à force, plus rien ne pénètre dans la peau et c’est à ce moment-là qu’on vous fait comprendre qu’il faut changer de crème. Et oui, il a été découvert dans une forêt au loin une molécule miraculeuse, avec un nom bien exotique. Des fois, je me dis qu’on nous prend vraiment pour des ….

5. De la poudre aux yeux

Alors bien, évidemment, on se rue sur cette dernière. D’ailleurs, telle ou telle star en vante joyeusement les mérites. C’est que cela doit fonctionner. Mais saviez vous que leur cachet est plus important que l’argent utilisé pour la recherche et développement. Et oui, le marketing est le poste de dépense Numéro 1.

Mais une question, pourquoi certaines d'elles qui vantent cette crème miraculeuse se font faire des injections de botox ? Elles ne vantaient pas les mérites de la crème anti-âge ou antirides ou bien, c’est leur façon à elles de gagner de l’argent et je ne suis pas contre mais le message est-il honnête pour nous consommatrices ? 

Donc, selon moi, la crème anti-âge n’est pas la solution optimale pour améliorer la qualité de la peau. Pourquoi je le dis parce que j’ai vécu une transformation.

J'en parle dans mon prochain article ici.

0 commentaires

Laisser un commentaire